Pôle enfance

22 rue Jean-Louis Maillard, 44130 Bouvron

5615

Programme

Agrandissement de l’école publique (extension de l’école élémentaire et création d’un nouveau pôle maternelle), restructuration du restaurant scolaire, regroupement des accueils de loisirs et périscolaire.

Contenu programmatique du nouveau pôle maternelle :
> 3 classes maternelle
> 4 classes maternelle + passerelle élémentaire (CP)
> 2 dortoirs
> salle de motricité
> 3 ateliers
> espace polyvalent
> circulations avec plusieurs halls généreusement dimensionnés

Concepteurs

  • L'ATELIER BELENFANT & DAUBAS

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Mairie de Bouvron

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2015

Surface(s)

Nouveau pôle maternelle : - surface habitable 1380 m² - surface couverte 1890 m² / Extension 3 classes élémentaire + préau : surface habitable 292 m² - surface couverte 512 m² / Restructuration de l'école existante : surface habitable 1200 m²

Coûts

Nouveau pôle maternelle : 1.480 k€ HT soit 1070€ HT/m² habitable / Extension 3 classes élémentaire + préau : 350 k€ HT soit 1200€ HT/m² habitable / Restructuration de l'école existante : 618 k€ soit 515€ HT/m² habitable / Création d'une chaufferie bois plaquettes : 241 k€ HT / Restructuration de la cuisine du restaurant scolaire : 90 k€ HT / Aménagements extérieurs : 720 k€ HT / Coût total des travaux : 3.500 k€ HT

Documents

Dans un budget très maîtrisé (1070€ HT/m²), le pôle enfance de Bouvron porte un regard attentif à la qualité d’usage et à la valorisation des ressources locales.

Pour que la nouvelle école soit conforme aux attentes de chacun, le projet est associé à un processus de conception intégrée (PCI). Cette démarche expérimentale vise à inclure très en amont les futurs usagers. Durant près d’un an, des ateliers participatifs ont permis aux enfants, parents, enseignants, aides maternelles, cuisiniers, aux agents d’entretien et au conducteur du car de travailler à l’amélioration du programme. Chacun a la possibilité d’être acteur du projet et d’une synergie citoyenne faite pour durer.

Le bâtiment neuf du pôle maternelle se place comme manifeste d’une ruralité moderne et durable. Sa structure métallique de 7m de haut est empruntée aux hangars agricoles. Celle-ci permet d’allier respect des contraintes budgétaires et grande liberté d’agencement.
Les locaux sont répartis dans un volume compact en fonction de leurs besoins thermiques : classes au sud-est, locaux annexes et intermittents au nord-ouest. Entre les deux, des circulations aux halls généreusement dimensionnés permettent un accueil confortable des parents.
Chaque classe s’étend vers un espace extérieur couvert face à des prés où résident les animaux de l’école. Ainsi, une enseignante a pu apprendre aux enfants à compter en comptant les moutons. Le pôle maternelle se place comme support pédagogique pour apprendre à vivre au quotidien la transition écologique.

Le mode constructif du nouveau bâtiment est inspiré de l’architecture locale et valorise les ressources du site. La terre crue extraite de la parcelle a ainsi été mise en œuvre selon différentes techniques :
> l’adobe : des briques de terre moulées et séchées au soleil,
> la bauge : une technique de construction en terre spécifique du bassin rennais. On peut l’observer sur de nombreuses bâtisses le long du canal de Nantes à Brest.
130 T de terre ont pu être réutilisées pour les murs de l’école et les coupoles sphériques des grottes. Celles-ci sont placées à l’intérieur des salles de classes. Elles permettent aux enfants se retrouver et de s’isoler.
L’attention portée au processus de fabrication a permis la diffusion des savoir-faire. Un chantier de formation et d’insertion a été mené autour de la terre, et des ateliers pédagogiques avec les enfants de l’école leur ont permis de fabriquer et poser leurs propres briques.

Approche environnementale :

L’accent a été mis sur la construction d’une école saine et économe en énergie.

Afin d’améliorer la performance thermique et les coûts de construction, les surfaces neuves sont regroupées au maximum dans un bâtiment unique dont l’orientation est optimisée et l’isolation renforcée. La charpente métallique agit comme un parapluie et facilite, en la rendant indépendante, la réalisation de l’étanchéité à l’air de l’enveloppe. Le test à l’étanchéité à l’air a montré que celle-ci est particulièrement efficace (q4 = 0,17 m3/h/m²) et permet ainsi de diminuer les besoins en énergie. Le chauffage est assuré par une chaufferie centrale au bois plaquette élagué sur la commune, source d’énergie locale et renouvelable.
L’ensemble de la nouvelle école ne consomme pas plus d’énergie que l’ancienne alors que la surface est plus que doublée. Le bâtiment neuf surpasse son objectif RT2012 de -50% et se conforme à la démarche HQE.

Les murs de l’école sont construits en matériaux biosourcés : ossature bois et remplissage en terre crue. La terre offre des qualités hygrométriques et thermiques remarquables. Le réemploi de celle-ci sur le site au lieu de l’évacuer participe à la limitation des déchets générés par le chantier.

Subventions :

  • République Française
  • Loire-Atlantique
  • Région Pays de la Loire
  • Allocations familiales
  • Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME)

Bureau d’étude : La Terre Ferme (paysagiste), Airéo Energies (BET fluide/thermique), Equipe Ingénierie (BET structure et économie construction), Itac ( BET acoustique)

Photographe : Jean-François Mollière

À voir aussi...

Office de tourisme

La Plaine-sur-Mer
Ar
1000

Logements «Les Roseaux»

La Chapelle-des-Marais
Ar
1038
Ar
1038